Réadaptation

L'appareillage prothétique

The prosthetic fitting

Vous recevrez votre nouvelle prothèse dès que votre membre résiduel aura cicatrisé et que sa forme se sera stabilisée. Cela dure généralement quatre à six semaines après l’opération.

Lors de votre première visite auprès des prothésistes, ils réaliseront un moulage plâtré de votre membre résiduel avec des bandes plâtrées afin d’avoir une réplique exacte de votre membre. Cela sera utilisé pour faire une emboîture d’essai. L’emboîture d’essai est une emboîture provisoire qui permet à votre équipe de personnaliser l'ajustement de votre prothèse. Elle est généralement fabriquée en thermoplastique transparent. Le matériau est facile à modifier pour obtenir un ajustement adéquat et, grâce à sa transparence, indique la zone où votre peau entre en conflit avec l’emboîture.

L'ajustement de l’emboîture est très important. Pensez-y comme à une chaussure : si elle ne vous va pas bien, vous ne pourrez pas bien marcher, quel que soit le nombre de chaussettes que vous portez. Une fois que l’emboîture a été personnalisée selon votre forme, une emboîture définitive sera fabriquée en thermoplastique léger ou en fibre de carbone. Les composants prothétiques sont ensuite attachés à cette emboîture.

Formation à l'utilisation de votre prothèse

L’objectif de la formation à l'utilisation de votre prothèse avec un kinésithérapeute est de vous aider à gagner le plus de mobilité et d’autonomie possibles.

Votre thérapeute vous apprendra à utiliser et à entretenir correctement votre prothèse, notamment à porter la prothèse et à la retirer. Ensuite, vous vous exercerez à contrôler la prothèse, vous ferez des exercices répétitifs et enfin, vous vous exercerez aux activités de la vie quotidienne (AVQ).

Utilisation

Porter et enlever votre prothèse

Porter correctement votre prothèse et l'enlever vous-même est une tâche quotidienne importante. Votre famille ou vos amis auront peut-être besoin de vous aider au début, mais vous devez y parvenir par vous-même à la fin.

Il existe différentes manières de porter votre prothèse en fonction du type de prothèse que vous possédez et de l'état de votre membre résiduel. Votre thérapeute vous indiquera celles qui vous conviennent.

Prendre soin de votre prothèse

Nettoyez l'intérieur de l’emboîture avec un chiffon humide pour éliminer les résidus de sueur et les particules de peau.

Garder la surface de contact avec la peau propre aide à éviter les irritations cutanées. Si vous portez un manchon, veuillez en prendre soin quotidiennement, conformément au manuel d'utilisation.

Enfin, si vous avez un système myoélectrique, vous devrez probablement charger les batteries tous les jours.

Activités de la vie quotidienne

Contrôler la prothèse

Selon les composants utilisés dans votre prothèse, l’entrainement à contrôler la prothèse vous aidera à ouvrir et fermer votre dispositif terminal ou votre main, les faire pivoter à l’intérieur et à l’extérieur et, en cas d’amputation majeure, à fléchir ou étendre le coude et l’épaule. Pensez à l’entraînement à contrôler la prothèse comme à l’apprentissage des commandes d’une voiture, sans vraiment conduire pour le moment.

Notez également que le port de la prothèse le matin juste après la douche est souvent plus difficile que d’habitude, car l’eau tiède fait gonfler la peau du membre résiduel.

Exercices répétitifs

Les exercices répétitifs vous permettent de commencer à « conduire la voiture ». Vous vous entraînerez à reproduire des modèles de mouvement spécifiques. Plus vous vous entraînerez, plus vous serez en mesure de rester détendu tout en effectuant les mouvements, et plus les mouvements deviendront automatisés. Avec suffisamment de répétition, vous serez capable de faire un mouvement, plutôt que d'y penser.

Les accessoires d’exercice appropriés comprennent les cônes, divers jeux de plateau à chevilles ou un arbre à pincer à chevilles individuelles, qui sont changés en position verticale ou horizontale. Cela signifie que vous devez vous faire pivoter et utiliser votre main prothétique pour vous assister.

Activités de la vie quotidienne (AVQ) et formation quotidienne

Après les exercices répétitifs, vous serez prêt pour des mouvements plus complexes que vous rencontrerez au quotidien. Votre thérapeute peut adapter cette formation à vos objectifs et besoins personnels, en fonction de votre vie quotidienne et de votre profession.

Vous pouvez commencer par des activités plus simples telles que plier une serviette, puis progresser jusqu'à préparer un repas complet et le manger avec un couteau et une fourchette. La formation aux AVQ peut également inclure le port et le retrait d’habits, l’ouverture d’une bouteille, verser de l’eau dans un verre, et utiliser un ordinateur et des outils de bureau.

Mesures thérapeutiques complémentaires

Consultation pour des aides techniques

Si vous rencontrez des difficultés avec votre nouvelle prothèse lors de certaines activités, vous pouvez utiliser diverses aides techniques pour améliorer votre indépendance. Votre thérapeute conseillera à ce propos.

Cependant, la règle « moins, c’est plus » s'applique à tous les appareils ; moins vous avez besoin d'aides, plus votre indépendance quotidienne sera grande. Si vous utilisez de nombreuses aides spécialisées à la maison, il vous sera plus difficile d’utiliser votre prothèses en dehors de la maison sans ces aides.

Loisirs et sports

Il est également important d'être en bonne forme physique et votre prothèse vous aidera à participer à davantage d'activités sportives et de loisirs. Discutez avec votre thérapeute des stratégies pour tirer le meilleur parti de votre prothèse.