Polio/post-polio

La polio ou poliomyélite est une maladie infectieuse causée par le poliovirus. Le poliovirus attaque principalement le système nerveux central (le cerveau et/ou la moelle épinière). La paralysie apparaît dans 0,1 % des cas d’infection.

Causes

L’infection est causée par l’ingestion d’aliments infectés. C’est ainsi que le virus pénètre dans la bouche et la cavité pharyngée. De là, il s’étend aux intestins où il se multiplie avant d’être excrété avec les selles.

La période d’incubation (entre l’infection et le début de la maladie) est environ de 6 à 10 jours. Lorsque l’infection s’arrête à ce stade, on parle de poliomyélite asymptomatique ou abortive. Cela concerne environ 4 à 8 % de toutes les personnes infectées.

Symptômes

Des symptômes non-spécifiques, qui peuvent également apparaître avec d’autres infections virales, sont visibles dans les premiers stades de la maladie : nausées, maux de tête, fièvre et éventuellement diarrhée. Dans environ 1 % de toutes les infections par la polio, le virus perfore la barrière de l’appareil intestinal et pénètre dans la moelle épinière et le cerveau par la circulation sanguine. Cela entraîne également une forme non paralytique de poliomyélite qui se manifeste par une douleur dans la tête, le cou et le dos. Parmi toutes les infections, dans seulement 0,1 % des cas environ, les cellules nerveuses de la moelle épinière et/ou du cerveau sont attaquées directement par le virus. Il s’agit là de la forme paralytique, étant donné que la paralysie apparaît dans ces cas.

Les symptômes de la polio, les conséquences sur le long terme et les symptômes du syndrome post-polio sont les suivants :

  • Un manque général de force et d’endurance
  • Une extrême fatigue
  • Une difficulté à respirer et à avaler
  • Une intolérance au froid
  • Une douleur dans les muscles et/ou les articulations
  • Une faiblesse musculaire/une douleur musculaire accrues
  • Une atrophie musculaire
  • Une augmentation de l’instabilité des articulations/des déformations des articulations
  • Des crampes
  • Des soubresauts (fasciculation)
  • Des changements de la démarche et/ou une tendance accrue à la chute

Therapy

Étant donné qu’il n’existe aucune thérapie antivirale pour traiter la cause, le traitement est limité aux mesures symptomatiques. Celles-ci incluent un repos au lit avec des soins attentifs, une position correcte et une thérapie physique. Outre une physiothérapie adéquate, un traitement de suivi inclut également des appareillages avec des dispositifs orthopédiques tels que les orthèses. Une amélioration de la mobilité peut être ainsi obtenue après cette maladie grave.


Produits

FreeWalk

En cas de paralysie complète ou incomplète du membre inférieur, l’orthèse FreeWalk permet une démarche presque physiologique, plus de sécurité et plus de stabilité.

plus

Système d’articulation unilatéral

En cas de parésie ou de paralysie des muscles de la jambe, le système d’articulation unilatéral d’Ottobock offre un appareillage intégré.

plus

C-Brace®

La nouvelle C-Brace® - vous emmener plus loin. La C-Brace® est la seule orthèse mécatronique au monde qui utilise la technologie à capteurs pour contrôler à la fois la phase d’appui et la phase d’oscillation. L'utilisateur est soutenu en temps réel pendant chaque phase de la marche.

plus


Les produits présentés sont des exemples d’appareillage. L’adéquation d’un produit à votre situation et votre capacité à exploiter au mieux les fonctions du produit dépendent de nombreux facteurs différents. Votre condition physique, la forme physique et un examen médical détaillé sont, entre autres, des éléments essentiels. Votre médecin ou l’orthoprothésiste choisira également l’appareillage qui vous convient le mieux. Nous sommes ravis de pouvoir vous aider.