Troubles du genou

L’articulation de genou est la plus grande articulation du corps humain et est également la plus sollicitée. Le risque de blessure ou de maladie de l’articulation de genou est donc considérable.

Les causes de troubles du genou peuvent être très diverses. En général, on distingue la douleur aiguë et la douleur chronique au genou. Il est important de déterminer la cause des troubles pour effectuer un traitement optimal.


Douleur aiguë au genou

La douleur aiguë au genou est le plus souvent une conséquence d’une force extérieure. La combinaison de flexion et de rotation est particulièrement risquée, de même que les arrêts soudains avec des forces de cisaillement élevées. En général, la douleur survient immédiatement dans de tels cas. Parmi les blessures au genou communes, on compte :

  • Contusions : un impact, un choc ou une chute entraîne un épanchement, habituellement en dehors de la capsule articulaire, entraînant une coloration typique bleu-rouge de la peau après un certain temps.
  • Lésion due à une surextension : les muscles, les ligaments, la capsule et les tendons autour de l’articulation sont affectés. En plus de l’épanchement et de la douleur, les personnes affectées ressentent souvent une instabilité de l’articulation de genou pendant une longue période.
  • Muscles et tendons déchirés ou rompus : chez les personnes en bonne santé, les blessures du ligament croisé surviennent habituellement uniquement à cause d’une force extrême. Les ruptures du ligament croisé, de l’insertion de tendon ou du tendon patellaire sont habituellement associées à un épanchement, des restrictions fonctionnelles importantes et une perte de stabilité.
  • Ruptures du ménisque : elles surviennent souvent à la suite d’une combinaison de flexion et rotation dans l’articulation de genou. En conséquence, le ménisque peut se déchirer partiellement ou entièrement du haut du tibia. Outre la « douleur méniscale » typique et souvent un épanchement articulaire sanguin, le déplacement de la matière méniscale dans l’interstice articulaire peut entraîner des désordres fonctionnels et bloquer le mouvement de l’articulation de genou. Le plus souvent, le ménisque est affecté du côté intérieur de l’articulation (ménisque médial ou intérieur).
  • Rupture du ligament croisé : des forces de cisaillement importantes dans l’articulation de genou peuvent entraîner une rupture du ligament croisé. Les mouvements d’arrêt, les changements de direction et les forces extérieures ne pouvant pas être absorbées par la musculature environnante en raison de leur soudaineté ou puissance trop élevées sont particulièrement dangereux. Dans la plupart des cas, c’est le ligament croisé antérieur qui se rompt.

Douleur chronique au genou

La douleur chronique au genou se développe progressivement. L’intensité augmente au cours des mois et des années. La douleur est habituellement ressentie pendant ou après une sollicitation accrue. Souvent, une douleur de démarrage est décrite, c’est-à-dire que la douleur s’atténue après quelques pas, mais redevient plus forte après une sollicitation accrue. La douleur chronique au genou est causée par une dégénération (usure) ou une inflammation articulaire.

  • Ostéoarthrite primaire du genou : ceci désigne l’usure du cartilage articulaire. La perte de cartilage fait perdre les capacités de glissement aux surfaces et entraîne une friction constante dans l’articulation. Ceci entraîne un épanchement articulaire, de la douleur, un blocage de l’articulation, une raideur de l’articulation et une mobilité réduite. L’ostéoarthrite du genou a diverses causes. Elle peut apparaître en tant que symptôme secondaire suite à une blessure des ligaments capsulaires ou à une malposition axiale (genoux en X ou jambes arquées). Une maladie ou une inflammation sont d’autres causes possibles.
  • Inflammation articulaire rhumatoïde : lors de l’inflammation articulaire rhumatoïde chronique, qui survient habituellement par phases, des cellules immunitaires attaquent la membrane synoviale. Les substances inflammatoires résultantes détruisent le tissu conjonctif et le cartilage articulaire. Les symptômes ne sont pas spécifiques au début et ne peuvent pas toujours être attribués directement à l’arthrite. Une légère fièvre, une perte de poids et une fatigue sont typiques. Cette phase peut démarrer progressivement ou abruptement. Les troubles classiques du système locomoteur, comme la raideur matinale, apparaissent plus tardivement dans le cas de l’arthrite au genou. Les articulations sont alors raides et douloureuses. Ceci est associé à des rougeurs, des gonflements et des douleurs.
  • Syndrome douloureux fémoro-patellaire (douleur derrière la rotule) : ce syndrome est une cause commune de douleur à l’avant du genou. Il affecte principalement les jeunes femmes, sans altérations structurelles du cartilage articulaire. Différents facteurs mécaniques entraînent un décalage douloureux de la rotule vers l’extérieur dans cette situation. Souvent, cela est déclenché par une sollicitation excessive de l’articulation, par exemple en cas de stress important pendant le sport, en association avec une faiblesse des muscles de la hanche ou une malposition du pied, et par des déséquilibres des muscles de la cuisse.

Diagnostic

Tout d’abord, le médecin pose quelques questions sur les troubles et les symptômes accompagnateurs. Il convient notamment d’établir depuis quand la douleur au genou est ressentie, où exactement la douleur est localisée et quand est-ce qu’elle survient principalement. En outre, les antécédents médicaux, les lésions actuelles ou accidents antérieurs sont importants lors du diagnostic afin de mieux isoler la cause de la douleur au genou.

Un examen approfondi de l’articulation de genou est ensuite effectué à l’aide de différents tests de mouvements. Le médecin détermine l’endroit et la gravité de la lésion du genou sur la base des troubles (p. ex. gonflement du genou, épanchement articulaire, amplitude de mouvement limitée).

Des tests supplémentaires sont susceptibles d’être nécessaires pour le diagnostic en cas de douleur au genou, en fonction des résultats. Il peut s’agir de radio, échographie, IRM, arthroscopie du genou ou arthrocentèse.

Thérapie

La thérapie dépend de la cause des troubles du genou. Souvent, il suffit d’éviter de solliciter l’articulation de genou affectée. Dans d’autres cas, il se peut que le médecin doive opérer l’articulation de genou affectée. Après une telle intervention, il est en général important de porter une orthèse adéquate et de reconstituer la musculature par de la physiothérapie. Un appareillage avec un support ou une orthèse constitue une option de traitement non chirurgical pour stabiliser l’articulation de genou et réduire la sollicitation ou guider l’articulation et atténuer la douleur.



Produits

Patella Pro

La Patella Pro permet un réalignement dynamique de la patella, qui reste toujours en position centrale, même pendant la flexion et l'extension.

plus

Genu Arexa

Après une lésion ligamentaire au genou, telle qu'une déchirure du ligament croisé antérieur, la genouillère Genu Arexa facilite le processus de guérison en stabilisant le genou et en permettant simultanément des mouvements contrôlés.

plus

Genu Direxa et Genu Direxa open

Ces orthèses stabilisent l'articulation du genou en cas de douleurs au genou, et de sensations d'instabilité (laxité ligamentaire) légère à modérée.

plus

Genu Sensa

En cas de douleurs, de gonflement ou d’inflammation, le Genu Sensa stabilise et soulage le genou en favorisant sa fonction et en aidant à soulager les douleurs.

plus


Les produits présentés sont des exemples d’appareillage. L’adéquation d’un produit à votre situation et votre capacité à exploiter au mieux les fonctions du produit dépendent de nombreux facteurs différents. Votre condition physique, la forme physique et un examen médical détaillé sont, entre autres, des éléments essentiels. Votre médecin ou l’orthoprothésiste choisira également l’appareillage qui vous convient le mieux. Nous sommes ravis de pouvoir vous aider.